Lorsque l’on s’intéresse aux otome games, on fini un jour où l’autre par découvrir l’existence d’Otome Road, dans le quartier d’Ikebukuro à Tokyo. Bien sur, Otome Road n’est pas le nom officiel de cette rue, elle tire ce surnom du fait qu’à cet endroit se regroupent des boutiques proposant des produits dérivés de l’industrie autour des univers otome, shojo, yaoi, et autres productions destiné à un public féminin.

Le quartier a bien compris l’intérêt du marketing genré, et se présente aujourd’hui dans les guides touristiques comme « le quartier des otaku filles » (grossièrement). Lors d’un voyage d’étude au Japon pour la thèse, j’ai décidé d’arpenter ce quartier et d’en faire mon terrain de recherche.

Continue reading