Voilà le post pour la suite et fin du 30 Day Video Game Challenge ! Je rappelle du principe: un jour = une question à propos des jeux vidéo, et plus précisément, à propos des otome games ! Nous voilà repartis pour encore dix jours d’otome avec les challenges du day 21 à 30.

Sur ce post une fois de plus, tous les détails sur les choix du challenge et les jeux ! Et bien sûr toutes les mises à jour seront aussi sur Facebook et Twitter (#30dayvideogamechallenge). Maintenant, parlons otome !

Ce post est la suite du 30 Day Video Game Challenge ! Day 1 à 10 et 30 Day Video Game Challenge ! Day 11 à 20.

Le sommaire (qui sera mis à jour tous les jours, comme d’habitude)

On y va !

Day 21 – Game with the best story
Le jeu avec la meilleure histoire

Ah, c’est trop dur… Je suis très bon public, j’aime tout ! Après mûre réflexion et revue des jeux auxquels j’ai joué j’ai décidé de choisir Code: Realize ~Guardian of Rebirth~. Je le cite encore, mais il faut dire que c’est l’un des rares jeux que j’ai presque « rushé ». Au point d’être rentrée de Paris  à Lille en bus plutôt qu’en train parce que ça me faisait plus de temps de trajet (je joue majoritairement quand je voyage en bus, dans le train je travaille), et que je voulais absolument savoir la suite.

Et il est disponible en anglais !

Et il est disponible en anglais !

C’est l’occasion de parler un peu plus de ce jeu ! Le jeu raconte l’histoire de Cardia, une jeune femme vivant seule et recluse dans un manoir en Angleterre. Le problème de Cardia est qu’elle a un poison dans son corps qui fait qu’elle liquéfie tout ce qu’elle touche… Elle est considérée comme un monstre, et recherchée par la Garde Royale. Elle va donc s’enfuir et partir à la recherche des secrets de son existence. Durant son périple elle va évidemment rencontrer tout un tas de beaux et jeunes hommes…

Le scénario est riche ! Il y a tout ce qu’il faut dedans, et en plus l’héroïne est très agréable, les personnages attachants et les relations décrites sont correctes. Il y a des couacs, comme toujours, mais ce jeu s’en sort globalement très bien.  Et en plus !!! Il y a un corgi ♥

sisi

Si là, vous n’êtes pas motivés à jouer, je ne peux plus rien

Retour au sommaire

Day 22 – A game sequel wich disapointed you
La suite d’un jeu qui vous a déçu

Je n’ai pas joué à des masses de suite d’otome alors ça va être vite réglé cette fois ! Jusqu’ici en occident, on recevait le premier jeu et la ou les suites restaient au Japon… Les choses vont peut-être changer car nous verrons bientôt arriver l’une des suites d’Hakuoki, Kyoto Winds.

D’ailleurs en parlant d’Hakuoki ! Il y a eu je ne sais combien de suites… La licence est pressée comme un citron jusqu’à la dernière goute, et même au delà (franchement en voyant le pitch des derniers je me demande où est passé le jus). Alors je n’y ai pas joué mais ce que j’en ai vu m’a suffit : Hakuoki Yuugiroku 2 ~Matsuribayashi to Taishitachi~ sorti en 2012 sur PSP.

hakuokisuite

Des chibis, oui

Oui, c’est une suite de suite… Mais passons. Le truc c’est que Kazuki Yone, l’illustratrice qui a largement contribué au succès de la série est partie. N’importe qui aurait choisi d’arrêter, mais comme la licence marche, on presse. Les CGs sont moches, on ne reconnait pas les persos, les mini-jeux affreux, et il y a des chibis partout (à la limite, ça, ça passe pour certains…). Donc voilà, j’avais vu la boite pas cher dans un bac quand j’étais au Japon, et après avoir regardé des avis je me suis dit « Ok, stop. Ne l’achète pas. Achète plutôt Sweet School qui au moins, a  l’excuse d’être bizarre ».

Vous pouvez également voir la review de ce jeu par Hinano sur son blog, si vous voulez rire un peu !

Retour au sommaire

Day 23 – Game you think had the best graphics or art style
Le jeu dont vous pensez qu’il a les plus beaux graphismes

Attention ! Spoils sur les CGs !

Raaah, choix difficile, encore ! Ou pas. J’ai parlé au sujet précédent de Kazuki Yone, l’illustratrice de la série Hakuoki qui s’est chargée des CGs et du character design. Pour moi son talent justifie largement mon choix dans cette catégorie ! Soit ENCORE Hakuoki: Demon of the fleeting bloosom.

day23-hakuoki3

Et en plus il y a des cerisiers partout…

On peut toutefois y ranger tous les Hakuoki auxquels elle a contribué, (ce qui exclut celui évoqué précédemment!)  avec une petite préférence pour le premier, qui m’a fait découvrir cette excellente artiste.

day23-hakuoki2

Au delà des personnages et des CGs, les décors, les menus, l’espace où s’affichent les dialogues, tout est soigné et harmonieux. L’ambiance est très bien rendue, il y a ce petit filtre qui donne un effet vieux papier, bref, je trouve ce jeu magnifique. Il faut aussi dire que j’y ai joué après avoir enchainé deux ou trois otome sur smartphone.. Forcément ça aide pour être bluffée !

day23-hakuoki4
Retour au sommaire

Day 24 – Favorite classic game
Jeu « classique » préféré

Mais ça veut dire quoi « classic » ? Après 24h je me suis dit « pourquoi ne pas parler du classique des classiques? » c’est à dire le premier otome game : Angelique, édité par Koei en 1994, sorti sur Super Nintendo. Le jeu a été réédité en 2003 sur GBA et plus récemment un remake est sorti sur PS Vita (voilà pourquoi ça me donne envie).

angelique-snes

La pochette de l’époque, très rétro shojo

Alors j’ai testé la version GBA, il y a très longtemps maintenant… Mais mon japonais étant encore moins bon à l’époque je n’ai rien compris et je n’ai pas insisté. Donc on ne peut pas vraiment dire que c’est mon préféré, mais en tant que pionnier du genre, j’ai vraiment envie d’y jouer à l’occasion !

angelique-retour

Le remake sur Vita, le style change…

Très grossièrement, de ce que j’en ai compris, Angélique l’héroïne est propulsée dans un monde fantastique où l’on va se rendre compte qu’elle est exceptionnelle et elle devra sauver le monde. Jusqu’ici rien de neuf, rien de fou, c’est un scénario et un pitch assez classique, mais moi ça me donne quand même envie !

Retour au sommaire

Day 25 – A game you plan on playing
Au jeu auquel vous avez l’intention de jouer

Pfiou ! Il y a tellement de jeux auxquels je voudrais jouer ! Mais je vais vous parler de ceux que j’ai déjà en ma possession, et que je n’ai même pas commencé… Quand je suis partie au Japon j’en ai profité pour m’offrir quelques otome games sur PS Vita… Dès que j’en ai fini avec Hakuoki Sweet School, je m’y mets ! Il s’agit de Binary Star et Diabolik Lovers – Haunted Dark Bridal (une réédition du premier sur Vita).

day-25-planonplaying

Mon maigre butin ! (enfin y’a eu d’autres choses…)

Binary Star se déroule dans un futur proche (50 ans), dans un pays en proie à une guerre autour d’une drogue appelée « Star ». Sorano Fuu, l’héroïne fait partie des Angels, une équipe formée pour contrer dealers et junkies. Elle prend part à cette guerre avec quatre autres soldats et découvrira ces jeunes gens au fil de l’histoire…

Diabolik Lovers raconte l’histoire Komori Yui qui abandonnée par son père, se retrouve dans une maison avec six vampires qui souffrent tous de sérieux problèmes psychologiques… Elle  sert donc de réservoir de sang, même si elle décide qui a le droit de la ponctionner. Un anime est également sorti, mais je préfère attendre de jouer avant de voir ça.

Autant j’ai entendu beaucoup de bien sur Binary Star, autant j’appréhende un peu Diabolik Lovers…les personnages ont l’air sacrément dérangés, le peu de CGs que j’ai vu me font me poser de grosses questions sur l’appréhension du consentement dans ce jeu, mais bon. C’est un « classique » qui a plutôt bien marché, et il faut tester pour se faire un avis !

Retour au sommaire

Day 26 – Best voice acting
Meilleur doublage

J’ai essayé de réfléchir un peu pour ne pas ENCORE parler de Hakuoki… Mais ça n’a pas marché. J’ai déjà mentionné le fait que j’adorais le personnage d’Okita Souji dans Hakuoki, c’est mon préféré de la série. Et le travail de voice actor de Morikubo Showtaro n’y est pas pour rien.

morikubo_showtaro

L’acteur…

day26_souji

… Et le personnage ! ♥

Cet acteur est plutôt connu pour la voix de Nara Shikamaru dans Naruto, mais c’est dans FFVII Advent Children que je l’avais remarqué la première fois avec l’interprétation du personnage de Kadaj. Je l’avais également entendu dans Persona 4 sur le rôle de Hanamura Yosuke, et aujourd’hui on le retrouve également dans Uta No Prince Sama avec le personnage de Kotobuki Reiji.

idolsongr-7

D’ailleurs signalons que le travail d’interprétation de ce personnage est à des lieux de celui d’Okita Souji !

J’adore jouer à reconnaitre les voix et doubleurs dans les séries et anime… Et je trouve que le timbre de Morikubo est assez particulier et très reconnaissable, ce qui me « rassure » en quelque sorte quand je l’entends, maintenant (sauf dans Naruto, je n’accroche pas cette série…). Mais l’interprétation d’Okita Souji restera ma préférée, et elle aura clairement influencé ma préférence pour ce personnage.

Retour au sommaire

Day 27 – Most epic scene ever
La scène la plus épique de tous les temps

Bon là je vais pouvoir parler d’un autre jeu ! Petit retour sur Hatoful Boyfriend… Attention il y a SPOIL ! En effet, la scène dont je vais parler se trouve à la fin de la route « secrète », celle de Higure Anghel

anghelhigureremakeicpss

Ma route préférée même si elle part vraiment en cacahuète

Sans trop en dire, cette route est vraiment étrange : le personnage semble être complètement fou et entraine l’héroïne dans cette folie. Mais c’est ça l’amour ! Ça passe ou ça casse car cette route propose vraiment un humour particulier. J’ai totalement adhéré, mais je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde. En tous cas pour moi qui ai accroché, cette scène était épique !

La scène à laquelle je pense est celle du dernier combat. Un combat type RPG (oui, oui) qui semble complètement sorti de nulle part et totalement en dehors d’une trame narrative s’il y en avait une sur cette route. Bref, j’ai passé mon temps hilare le long de cette histoire et mine de rien, ce combat était épique. Que l’on se rassure la suite du jeu offre des explications crédibles !

epicfight2

Retour au sommaire

Day 28 – Favorite game developer
Développeur de jeu préféré

Étant donné que peu de boites développant des otome games sont présentes sur le marché occidental, le choix est plutôt restreint… Mais on en a quand même quelques unes ! Principalement présentes sur smartphone, c’est sur la PS Vita et Steam qu’on va retrouver les productions de meilleure qualité. Pour moi il n’y a pas photo, c’est clairement Otomate, filiale d’Idea Factory, qui sort du lot.

otomate

Déjà ils ont sorti un nombre assez hallucinant d’otome et ils dominent à mon avis le marché nippon, bien que la concurrence devienne de plus en plus rude. Bon tout n’est pas excellent, mais quand même il y a de beaux titres: Hakuoki, Code: Realize, Amnesia, Norn 9, Diabolik Lovers, Binary Star Des jeux qui se sont retrouvés dans ce classement !

Mais il faut bien souligner qu’ici en occident la concurence est « légère ». Les principaux développeurs ont choisi de passer par le marché des smartphones tels Accela Inc, Voltage Inc, Okko… Un marché moins couteux et plus accessible. Les studios français s’y sont mis aussi comme Beemoov (bien que la version navigateur de leur jeu soit plus intéressante et plus complète), le Studio 1492, et plus récemment Cheritz, le studio corréen qui a sorti Mystic Messenger.

Alors forcément, le choix était biaisé : Otomate sont ceux qui ont pris le risque de localiser leurs jeux en occident. Mais ce risque ils ne pouvaient le prendre que parce qu’ils étaient déjà une boite dominante sur le marché ! (Rappelons que les tout premiers, c’était Two-Five avec Yo-Jin-Bo)

 

5854-26306-thickbox

Au Japon, Otomate a également édité un pack PS Vita

Retour au sommaire

Day 29 – A game you thought you wouldn’t like but ended up loving
Un jeu que vous pensiez que ne pas aimer, mais avez fini par adorer

Franchement il y en a eu beaucoup, car j’ai testé beaucoup de jeux sur smartphone en étant très sceptique. Mais finalement ma plus grosse surprise est venue du premier jeu que j’ai testé : Amour Sucré.

J’ai déjà décrit plusieurs fois la façon dont tout ceci est arrivé, dans Un peu plus d’un an et Terrain, Partie I. Je ne m’y attendais pas, j’ai été surprise, etc. Et oui je pensais vraiment que je n’aimerai pas ça.

amour-sucre

Parce que l’idée de draguer des garçons dans un univers lycéen, à 29 ans, ça ne m’emballait pas spécialement… De plus, je trouvais le concept de « Harem inversé » totalement sexiste et réducteur (ma pensée est plus évoluée aujourd’hui, mais je le pense encore, pour d’autres raisons). Bref, j’avais en tête tout un tas d’idées pré-conçues face à ces objets que sont les otome games, jeux de drague et autre dating sims.

Bon en plus il faut avouer que quand on commence ce jeu, les illustrations ne sont pas les plus belles. Le graphisme a toujours eu un petit aspect cheap et amateur. Mais c’est mon terrain de recherche. Au delà du jeu lui-même et de ses personnages très attachants, j’adore ce jeu pour tout ce qu’il m’a apporté dans mon travail.

Retour au sommaire

Day 30 – Your favorite game of all time !
Votre jeu préféré de tous les temps !

Le choix le plus difficile… Mais en faisant ce classement je me suis quand même dit que je parlais beaucoup de… Hakuoki: Demon of the Fleeting Bloosom !

hakuoki-official-art-1

Et je les aime tous

Je les ai déjà évoquées, mais il y a de nombreuses raisons à ce choix d’otome game préféré (j’ai quand même un peu hésité avec Code: Realize). Les graphismes, les CGs et le chara-design de Kazuki Yone, le travail des voice actors (pas seulement Morikubo), les personnages tous craquants et adorables même les secondaires, et l’histoire même si j’ai pleuré sur chaque route. J’ai également apprécié le côté « encyclopédie » avec les détails sur l’histoire du Japon lors de cette période. J’aime même l’héroïne même si parfois je râle après… Mais je pourrais dire tout ce que je veux et encenser ce jeu sur un article de 2000 4000 mots, rien ne vaut d’y jouer et vous faire votre propre idée.

Si ce n’est pas déjà fait, jouez-y !

Retour au sommaire

Le mot de la fin

Et c’est terminé ! J’ai bien aimé relevé ce défi qui aura mis au moins une chose en valeur : il n’y a pas assez d’otome traduits en occident ! On manque de choix, et le temps d’attendre les sorties et localisations on pourrait apprendre le japonais et jouer aux jeux en V.O.!

L’autre avantage c’est que ce classement m’a fait aborder plein de sujets que j’ai envie de creuser ! J’ai hâte de m’y mettre !

happy-ending

From Kissed By the Baddest Bidder, Voltage Inc